Французский с любовью. Тристан и Изольда / Le roman de Tristan et Iseut

Бакаева С. А.

Жанр: Языкознание  Научно-образовательная    2014 год   Автор: Бакаева С. А.   
Закладки
Размер шрифта
A   A+   A++
Cкачать
Читать
Французский с любовью. Тристан и Изольда / Le roman de Tristan et Iseut ( Бакаева С. А.)
Автор: Бакаева С. А. 
Жанр: Языкознание  Научно-образовательная   
Серия:  
Страниц: 23 
Год: 2014 
Скачивание книги было запрещено по требованию правообладателя. У книги неполное содержание, только ознакомительный отрывок.

Подготовка текста, комментарии и словарь С. А. Бакаевой, Н. М. Долгоруковой.

I

Les enfances de Tristan

Seigneurs, vous pla^it-il d’entendre un beau conte d’amour et de mort ? C’est de Tristan et d’Iseut la reine. 'Ecoutez comment `a grand’joie, `a grand deuil ils s’aim`erent, puis en moururent un m^eme jour, lui par elle, elle par lui.

Aux temps anciens, le roi Marc r'egnait en Cornouailles. Ayant appris que ses ennemis le guerroyaient, Rivalen, roi de Loonnois, franchit la mer pour lui porter son aide. Il le servit par l’'ep'ee et par le conseil, comme e^ut fait un vassal, si fid`element que Marc lui donna en r'ecompense la belle Blanchefleur, sa soeur, que le roi Rivalen aimait d’un merveilleux amour. Il la prit `a femme au moutier de Tintagel. Mais `a peine l’eut-il 'epous'ee, la nouvelle lui vint que son ancien ennemi, le duc Morgan, s’'etant abattu [1] sur le Loonnois, ruinait ses bourgs, ses champs, ses villes. Rivalen 'equipa ses nefs h^ativement, et emporta Blanchefleur, qui se trouvait grosse, vers sa terre lointaine. Il atterrit devant son ch^ateau de Kano"el, confia la reine `a la sauvegarde de son mar'echal Rohalt, Rohalt que tous, pour sa loyaut'e, appelaient d’un beau nom, Rohalt le Foi-Tenant ; puis, ayant rassembl'e ses barons, Rivalen partit pour soutenir sa guerre. Blanchefleur l’attendit longuement. H'elas ! il ne devait pas revenir. Un jour, elle apprit que le duc Morgan l’avait tu'e en trahison. Elle ne le pleura point : ni cris, ni lamentations, mais ses membres devinrent faibles et vains ; son ^ame voulut, d’un fort d'esir, s’arracher de son corps. Trois jours elle attendit de rejoindre son cher seigneur. Au quatri`eme jour, elle mit au monde un fils, et, l’ayant pris entre ses bras : « Fils, lui dit-elle, j’ai longtemps d'esir'e de te voir ; et je vois la plus belle cr'eature que femme ait jamais port'ee. Triste j’accouche, triste est la premi`ere f^ete que je te fais, `a cause de toi j’ai tristesse `a mourir. Et comme ainsi tu es venu sur terre par tristesse, tu auras nom Tristan. » Quand elle eut dit ces mots, elle le baisa, et, sit^ot [2] qu’elle l’eut bais'e, elle mourut.

Алфавит

Интересное

Copyrights and trademarks for the book, and other promotional materials are the property of their respective owners. Use of these materials are allowed under the fair use clause of the Copyright Law.